M For Maman

Une vie de maman en congé parental.

Wednesday, January 24, 2007

Petit down

... J'ai un petit down aujourd'hui... J'ai l'impression d'avoir perdu mon identité et d'être devenue une maman, juste une maman... J'ai repensé à toutes mes allées et venues des deux dernières semaines et ça m'a donné un coup... Cours à l'épicerie acheter du lait, cours au Club Price acheter des couches, cours au centre d'achat acheter une petite gâterie pour moi-même, reviens avec des pantalons pour T., cours le matin pour être tôt au bureau pour pouvoir revenir tôt pour aller chercher T. à la garderie... Cours, cours, cours et jamais pour moi. Moi V. là-dedans? Je ne trouve plus ma place. Le retour au boulot est plus rough que je pensais... Je sais que je vais m'adapter mais je ne pensais pas avoir un aussi gros choc... J'étais très bien dans mon pyjama le matin, prenant le temps de relaxer et de faire plein de choses qui me plaisaient... Prendre le temps... C'est ça qui manque quand on travaille... Voilà! Faut pas penser que je regrette mes choix... J'adore mon fils! Il est ce que j'ai de plus précieux au monde et ça ne changera pas de sitôt :)

Un peu de repos, deux ou trois semaines de plus pour retrouver un beat perdu depuis 18 mois et on n'en parlera plus!

2 Comments:

At 10:53 AM, Anonymous marie-lorraine said...

Voilà! Tu viens de découvrir le secret le mieux gardé de la maternité... Du temps pour soi, ça devient presqu'utopique. Mais ça revient, je te le promets: ma merveilleuse merveille a bientôt 5 ans, et parfois, parfois, je vais au magasin et j'achète des choses pour MOI! SANS CULPABILITÉ! En contre-partie, j'ai joué pendant 3 heures à perdre ma chaussure dans l'escalier menant à la salle familiale, étant devenue Cendrillon le temps d'un dimanche après-midi de gros frette. Give and take, that's mum's name!

 
At 4:24 PM, Blogger Annette said...

Je ne veux surtout pas te décourager, mais ma fille a 3 ans et demi, et je cherche encore du temps pour moi, un 'beat' qui nous convienne, une nuit de repos (elle se réveille encore la nuit plus 5 nuits sur sept). Mais je ne regrette surtout pas ma décision d'avoir eu un enfant. Je l'aime et elle me rend heureuse. J'ai simplement dû mettre de côté des ambitions professionnelles. Priorités établies...

 

Post a Comment

<< Home